L’Asvel passe plutôt bien l’ibère

AsvelLe club villeurbannais, qui affronte Tenerife en quarts de finale de la Champions League, a souvent obtenu de bons résultats face aux clubs espagnols…

C’est une affiche inédite, mais un nouveau chapitre de la longue histoire des duels européens entre l’Asvel et les clubs espagnols, qui en compte pas moins de 64. Après Barcelone (13 fois), le Real Madrid (12), Badalone (8), Valence (6), Vitoria (6), Gran Canaria (6), Estudiantes Madrid (5), Séville (4), Manresa (2) et Lugo (2), Tenerife s’en va défier la «Green Team», ce mardi, en quarts de finale aller de la Champions League.

Si les représentants du basket ibérique affichent un bilan positif face au champion de France en titre (34 succès, 1 nul et 29 défaites), celui-ci s’est montré beaucoup plus performant lors des confrontations ayant eu pour cadre les phases finales, et ce quel que soit le format retenu (aller-retour, au meilleur des trois manches, élimination directe).

4 qualifications lors des 5 dernières confrontations avec un club espagnol

Le club villeurbannais a ainsi éliminé un club espagnol en quatre occasions, contre trois éliminations. Dans le détail, il a remporté huit succès, concédé un nul et subi cinq défaites, dont trois face au Real Madrid, qui l’avait sorti en quart de finale de la Coupe des Champions en 1965 (65-83 ; 65-84), puis en demi-finale de cette même épreuve en 1976 (77-113 ; 101-99).

Depuis, l’Asvel a pris l’ascendant sur les clubs espagnols, éliminant Vitoria au 2e tour de la Coupe Korac en 1986 (94-84 ; 88-88), Estudiantes Madrid en 8e de finale de l’Euroligue en 1997 (97-74 ; 77-79 ; 75-71), Badalone en 8e de finale de la Coupe Saporta en 1998 (82-74 ; 82-78) et le Real Madrid en 8e de finale de l’Euroligue en 2000 (72-59 ; 85-73). Son seul échec au cours des quarante dernières années remonte à la demi-finale de l’Euroligue, perdue il y a vingt ans à Rome face au FC Barcelone (70-77).

L’Asvel reste donc sur deux qualifications et quatre succès consécutifs. Une série qu’elle tentera de prolonger face à Tenerife, afin de rallier le dernier carré d’une compétition continentale pour la septième fois de son histoire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *