Lyon Asvel: Quatre choses à savoir sur Elodie Bertal-Christmann

Elodie Bertal-Christmann

Pour renforcer son secteur intérieur miné par les absences de Marième Badiane et Djéné Diawara, Lyon Asvel a engagé temporairement Elodie Bertal-Christmann (33 ans, 1,90 m), qui devrait être alignée ce dimanche face à Lattes-Montpellier. Voici quatre choses à savoir sur cette joueuse au CV bien garni…

Elle a une longue expérience

Depuis sa sortie de l’Insep en 2002, Elodie Bertal-Christmann a évolué dans les plus grands clubs de l’Hexagone : Valenciennes, Bourges, Lattes-Montpellier, Villeneuve-d’Ascq et Tarbes. Mais c’est à Valenciennes que la joueuse originaire de Rambouillet (Île-de-France) a bâti l’essentiel de son palmarès. Durant ses deux saisons à l’USVO (2002-2004), elle signe deux triplés Championnat-Coupe de France-Tournoi de la Fédération et termine son parcours dans le Nord en apothéose en remportant l’Euroligue.

Vainqueur d’une troisième Coupe de France avec Bourges en 2005, la fille de l’ancienne internationale Françoise Quiblier-Bertal (134 sélections de 1970 à 1978) est également sacrée championne de France de Ligue 2 avec Perpignan en 2014, puis avec Tarbes en 2016.

Multi-médaillée dans les sélections de jeunes (argent à l’Euro U18 en 2002, bronze à l’Euro U16 en 1999, à l’Euro U20 en 2002 et au Mondial U21 en 2003), Elodie Bertal-Christmann a ensuite revêtu 19 fois le maillot de l’équipe de France, mais sans jamais disputer de compétition majeure.

Elle n’a plus joué depuis neuf mois

Elodie Bertal-Christmann sort d’une longue période d’inactivité. Son dernier match officiel disputé avec Tarbes date du 4 mars 2017, à Angers, où son genou a lâché. Avant sa blessure, elle tournait à 13,4 points et 6,4 rebonds de moyenne. Opérée d’une rupture du ligament croisé antérieur, elle a effectué une partie de sa rééducation à Capbreton, au Centre européen de rééducation des sportifs. Elle s’entraînait depuis le début de la saison avec le TGB, avant de répondre à l’appel de Lyon Asvel.

Elle va retrouver de vieilles connaissances

A Lyon, Elodie Bertal-Christmann ne débarque pas dans l’inconnu. Deux de ses anciennes coéquipières figurent ainsi dans l’effectif des Lionnes : Ingrid Tanqueray, qu’elle a côtoyée à Villeneuve-d’Ascq de 2009 à 2011, et Paoline Salagnac, avec laquelle elle a disputé l’Euro U18 en 2002 en Slovénie. L’ancienne intérieure internationale s’apprête également à retrouver Valéry Demory, qui l’a dirigée à Lattes-Montpellier durant deux saisons, de 2007 à 2009. Ensemble, ils ont échoué en finale du Championnat de France contre Bourges en 2008.

Elle succède à sa sœur aînée, Géraldine

Avant d’accueillir Elodie, le club rhodanien a vu évoluer dans ses rangs sa sœur aînée, Géraldine. Celle-ci a porté durant trois ans le maillot du Lyon Basket Féminin (2009-2012), contribuant à son accession en Ligue Féminine en 2011.

Toujours en activité à 38 ans, à Chalon-sur-Saône (N3), Géraldine Bertal, qui a également joué à l’AS Villeurbanne (2012-2013), a par ailleurs été la coéquipière de Marie-Sophie Obama, l’actuelle présidente déléguée de Lyon Asvel. C’était lors de la saison 2002-2003, à Aix-en-Provence, club avec lequel elles ont remporté l’Eurocoupe.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *