Digué Diawara: «Je ne pensais pas jouer autant»

Digué Diawara

Digué Diawara (crédit : Obuzzer)

Focus sur le jeune ailier de l’Asvel, qui découvre cette saison l’univers professionnel et s’apprête à partir à la conquête de l’Euro U18…

Son visage et sa silhouette ne sont pas encore totalement familiers du public de l’Astroballe, qui l’aperçoit surtout sur le banc de touche de l’Asvel. A moins de venir plus tôt à la salle, pour assister en lever de rideau aux matchs des espoirs dont il est l’un des leaders. A 18 ans, Digué Diawara est encore en apprentissage au sein du club villeurbannais, qu’il a rejoint il y a trois ans en provenance du centre fédéral.

Les circonstances, en particulier l’absence de Charles Kahudi depuis le début de la saison, lui ont permis d’intégrer l’effectif professionnel et de participer à quelques bribes de matchs. «Je savais que j’allais m’entraîner avec les pros, mais je ne pensais pas jouer autant», reconnaît cet ailier longiligne (2,05 m), qui a débuté le basket à Dreux vers l’âge de 10 ans.

Lors de ses sept apparitions, le natif de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) est apparu sur la réserve, avec 3 tirs tentés en 27 minutes de temps de jeu, mesurant le fossé qui sépare les espoirs du monde professionnel. «Le jeu est plus clair, plus réfléchi. C’est physique et très intense», constate-t-il. «Mon premier objectif quand je rentre, c’est de bien défendre et de ne pas perdre la balle. C’est vrai que je tente peu de chose, certainement par peur de mal faire. Mais ça va venir au fur et à mesure. C’est une question de confiance.»

Champion d’Europe U16

Digué aura peut-être une dernière occasion de s’exprimer ce samedi, à Chalon, avant de filer à Samara (Turquie) pour disputer l’Euro U18, du 16 au 22 décembre, avec ses potes de l’équipe de France.

Cette génération est très attendue, deux ans après avoir été sacrée championne d’Europe U16 à Riga (Lettonie). «L’objectif est de terminer dans les cinq premiers afin de se qualifier pour le Mondial, mais on vise le podium», annonce le joueur villeurbannais, dont la production avait été limité il y a deux ans (2,4 points et 2,2 rebonds de moyenne en 8 minutes). Au point de ne se voir offrir qu’une petite minute de temps de jeu lors de la finale remportée devant la Lettonie (78-53). «Depuis, j’ai progressé et je pense pouvoir apporter plus.»

Après cette parenthèse avec la sélection nationale, Digué Diawara retournera faire ses classes à l’Asvel, où il espère «gratter encore quelques minutes» avec les pros et se «qualifier pour le Trophée du Futur» avec les espoirs.

Ensuite, cet étudiant en gestion et management à l’université Lyon-III ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Comme beaucoup de jeunes de son âge, ce fan absolu de Kevin Durant rêve de NBA. «J’ai encore beaucoup de travail pour y arriver, concède-t-il. Ce serait déjà bien de devenir professionnel.» A l’Asvel ou ailleurs.

Partager

One Reply to “Digué Diawara: «Je ne pensais pas jouer autant»”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *