J.D. Jackson peste contre la programmation télévisuelle

J.D. Jackson va diriger son 100e match avec l'Asvel (crédit : Obuzzer)

J.D. Jackson (crédit : Obuzzer)

Les joueurs de l’Asvel vont devoir enchaîner deux déplacements en quarante-huit heures.

Soumise aux impératifs télévisuels, l’Asvel disputera son match de championnat ce dimanche, à Nanterre. Soit deux jours avant d’effectuer un nouveau déplacement à Salonique (Grèce) pour affronter le PAOK en Champions League.

Cette programmation ne manque pas d’interroger sur la volonté de la LNB et de son diffuseur (SFR Sport) de favoriser la bonne tenue des clubs français sur la scène continentale. «J’ai l’impression qu’ils s’en foutent», déclare J.D. Jackson. «On nous avait pourtant assuré que le maximum serait fait pour nous permettre d’aller loin dans cette compétition qui nous a été imposée. Mais ils veulent les grosses affiches de championnat le dimanche.»

J’ai l’impression qu’ils s’en foutent

Le coach de l’Asvel aurait souhaité que ses joueurs bénéficient de quarante-huit heures de récupération avant d’aller défier le club grec. «Ça me semble le minimum.» Au lieu de cela, les Villeurbannais passeront leur journée de lundi dans les transports, alors qu’ils se sont déjà coltinés un voyage au fin fond de la Lituanie, cette semaine, à Klaipeda. «C’est embêtant et c’est un paramètre supplémentaire à gérer», déplore J.D. Jackson. Il n’apprécie pas non plus la programmation de la Champions League, qui lui a imposé quatre déplacements pour les cinq premières rencontres de l’Asvel.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *