«Julian Gamble va dominer la Jeep Elite», affirme Laurent Pluvy

Julian Gamble

Julian Gamble (crédit: Infinity Nine Media)

Le coach de la Chorale de Roanne ne tarit pas d’éloges sur le nouveau pivot de l’Asvel qu’il a dirigé à Saint-Vallier lors de la saison 2013-2014…

C’est avec une nouvelle recrue débarquée il y a moins d’une semaine à l’Astroballe que l’Asvel aborde la bataille des play-offs. Pour défier Le Mans et sa tour infernale Youssoupha Fall (2,21 m) ce mardi lors de la première manche des quarts de finale, le club de Tony Parker a fait appel à l’Américain Julian Gamble (27 ans), qui sort de deux saisons à Bonn, club avec lequel il vient d’être éliminé en quarts de finale des play-offs du championnat allemand. Ce beau bébé de 2,08 m et 114 kg est un véritable point d’ancrage à l’intérieur. Tout le contraire de son jeune compatriote Cliff Alexander (22 ans) auquel il succède comme pigiste de Darryl Watkins.

Je ne m’attendais pas à un joueur aussi fort

«C’est une bonne chose pour l’Asvel, qui le voulait depuis 2 ans, car Julian est un super joueur», affirme Laurent Pluvy, qui a été le premier coach en Europe à avoir dirigé le natif de Durham (Caroline du Nord). C’était il y a 5 ans, à Saint-Vallier, alors en Pro B. «C’est Jay Larranaga [son ancien coéquipier à l’Asvel en 1999-2000] qui me l’a recommandé car son père [Jim] l’avait eu sous ses ordres à l’Université de Miami [2011-2013], témoigne l’actuel coach de la Chorale de Roanne (Pro B). Je ne m’attendais pas à un joueur aussi fort dans la mesure où il avait des stats limitées lors de sa dernière année universitaire qu’il a disputé comme back-up [6,5 points ; 4,9 rebonds et 1,8 contre en 20 minutes de moyenne]. Je l’avais engagé pour qu’il m’apporte du rebond et de la défense. Mais dès son arrivée, il a dominé les entraînements puis le championnat.»

Crédité de 16,3 points, 9 rebonds et 1,5 contre en 28 minutes, Julian Gamble termine ainsi cinquième à l’évaluation. Mais il ne peut éviter à Saint-Vallier la relégation en Nationale 1. «Il fallait qu’il évolue dans un autre contexte pour se développer, ce qu’il a trouvé en Belgique et en Allemagne», souligne Laurent Pluvy.

Il a le profil Euroligue

Après deux saisons à Bruxelles (2014-2016), sous les ordres de Serge Crevecoeur, Julian Gamble a rejoint Bonn où il s’est imposé comme l’un des meilleurs pivots du championnat allemand. Il s’est également illustré en Coupe d’Europe, face à Nanterre notamment, qui voulait d’ailleurs le recruter l’été dernier. «Partout où il est passé, il a dominé, remarque Laurent Pluvy. Et il va dominer la Jeep Elite, c’est sûr ! C’est un joueur qui a le profil Euroligue. Il est incroyable car il peut tout faire. Il a des supers mains. Et physiquement et athlétiquement, c’est un monstre !»

L’ancien meneur international a également été séduit par l’homme. «C’est un mec adorable, avec lequel je n’ai eu aucun souci. Ce n’était pourtant pas évident de passer de Miami à Saint-Vallier !» Ce Julian Gamble a donc tout l’air d’être une bonne pioche pour l’Asvel. Reste à le confirmer sur les parquets. «Il peut s’adapter rapidement s’il est bien cadré et s’il fait ce qu’on lui demande», conclut Laurent Pluvy.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *