Les chiffres qu’il faut connaître avant le duel entre l’Aris Salonique et l’Asvel

Aris Salonique

Avant d’affronter l’Asvel, l’Aris Salonique de Will Cummings a éliminé au tour précédent Strasbourg et Paul Lacombe (crédit: Facebook ARIS B.C.)

Les deux formations s’affrontent ce mercredi en 8es de finale aller de la Champions League…

0

J.D. Jackson, le coach de l’Asvel, est invaincu face à l’Aris. Un club qu’il a battu quatre fois lorsqu’il dirigeait Le Mans, en phase de poules de l’Eurocup : 72-71 et 79-75 en 2010 ; 85-70 et 78-73 en 2011. Charles Kahudi, qui sera absent ce mercredi à Salonique, a participé, lui aussi, à ces quatre rencontres.

1

L’Asvel a remporté un seul des quatre matchs l’ayant opposée à l’Aris. Il s’agit d’ailleurs de la dernière confrontation entre les deux clubs, disputée le 7 février 2012 à l’Astroballe, lors du Last 16 de l’Eurocup (79-52). La «Green Team», qui comptait alors dans ses rangs Edwin Jackson, Léo Westermann, Kim Tillie, Paul Lacombe, Livio Jean-Charles et Bangaly Fofana, s’était imposée 79 à 52, une semaine après avoir chuté à Salonique (60-77).

Six ans plus tôt, l’Asvel avait échoué deux fois devant les Grecs, en Uleb Cup, pour ce qui reste son dernier quart de finale européen. L’Aris, qui allait ensuite atteindre la finale de l’épreuve, avait fait l’essentiel dès le match aller sur le parquet villeurbannais (60-67), avant de confirmer dans sa salle au retour (77-67). Yoann Sangaré, aujourd’hui directeur de l’association de l’Asvel, s’en souvient certainement.

2

Deux joueurs français ont porté le maillot de l’Aris Salonique. Il s’agit de Philippe Urie, ancien meneur de jeu passé notamment par Le Mans, Paris, Chalon et Toulouse, et de l’intérieur franco-sénégalais Cheikou N’Diaye, qui a évolué entre autres à Saint-Quentin, Le Mans, Antibes et Besançon. Tous deux ont la particularité d’avoir été recrutés la même année, à l’été 1999, et d’avoir été coupés quelques mois plus tard par le club grec, alors en proie à des problèmes financiers. La contribution des deux Français fut insignifiante : 0,3 point de moyenne en 6 matchs de championnat pour Urie, 1 point et 1,4 rebond en 14 matchs pour N’Diaye, au cours d’une saison achevée par l’Aris au 8e rang (13 v – 13 d).

3

Le nombre de titres européens remportés par l’Aris, qui s’est adjugé la Coupe Saporta en 1993 – le premier trophée européen d’un club grec – la Coupe Korac en 1997 et la Fiba Europe Cup en 2003. Il n’a en revanche jamais triomphé dans l’épreuve reine, l’Euroligue, contrairement à ses rivaux historiques, le Panathinaïkos et l’Olympiakos. L’Aris a pourtant disputé trois Final Four consécutifs (1988, 1989 et 1990), à l’époque où sévissaient Nick Galis et Panagiotis Giannakis, les premiers dieux du basket hellène. Ceux-là même qui avaient conduit en 1987 la sélection nationale à son premier titre de championne d’Europe. L’Euroligue est donc un Graal que les deux joueurs n’ont pas réussi à atteindre avec l’Aris, échouant à chaque fois en demi-finale, successivement devant Milan (82-87), le Maccabi Tel-Aviv (86-99) et Barcelone (83-104).

5

Le nombre de succès remportés par les clubs français sur le parquet de l’Aris, contre 15 défaites. Outre les deux victoires obtenues par Le Mans sous la direction de J.D. Jackson (lire plus-haut), le club sarthois s’est également imposé en 1977 au 1er tour de la Coupe Korac (82-71). Limoges en a fait de même en 1998, en phase de poules de la Coupe Saporta (57-55). Enfin, Monaco est le dernier représentant français à avoir gagné à Salonique. C’était il y a trois mois, en phase de poules de la Champions League (65-62).

6

Le numéro porté par Nikos Galis à l’Aris, où le plus grand basketteur grec de tous les temps a effectué l’essentiel de sa carrière (de 1979 à 1992). Cet arrière américain d’origine grec, auteur d’incroyable performances offensives, est le seul joueur du club dont le maillot a été retiré. La salle de l’Aris a également été rebaptisée au nom de celui qui a été intronisé au Hall of Fame de la Fiba en 2007.

42

Le 8e de finale aller de Champions League entre l’Aris et l’Asvel sera le 42e match opposant le club grec à un représentant français. Le bilan est légèrement favorable à l’Aris, qui mène 21 victoires à 20.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *