Lyon Asvel, le nouveau dada de Valéry Demory

Valéry Demory

Valéry Demory aux côtés de Paoline Salagnac et Marie-Sophie Obama (crédit: Obuzzer)

Le club lyonnais, racheté par Tony Parker, débute sa saison ce samedi face à Tarbes lors de l’Open LFB, avec à sa tête un nouveau coach, Valéry Demory. Une figure du basket français…

Les jeunes générations ne le connaissent peut-être pas très bien. Les plus anciennes se souviennent forcément de ce meneur de jeu, passé par quelques-uns des plus grands clubs de l’Hexagone durant les années 80 et 90 (Cholet, Limoges, Pau-Orthez…) et qui comptabilise 86 sélections en équipe de France, avec laquelle il a disputé trois Championnats d’Europe (1985, 1987 et 1991) et un Championnat du monde (1986).

A 54 ans (il les a fêtés le 13 septembre), Valéry Demory n’a pas pris une ride. Enfin si. Mais il a conservé son physique d’éternel jeune homme. Depuis la fin de sa carrière de joueur en 2000, à Evreux qu’il a dirigé l’espace de six matchs (en 2001), c’est dans le basket féminin que ce Nordiste a choisi d’officier comme coach.

J’ai gagné plus de titres que je n’en aurai gagné en dirigeant des garçons

A Mourenx, tout d’abord, où il gravit tous les échelons, de la Nationale 3 jusqu’à la Ligue nationale. Puis à Lattes-Montpellier qu’il a propulsé vers les sommets, remportant deux titres de champion de France (2014 et 2016) et quatre Coupes de France (2011, 2013, 2015 et 2016).

Soit davantage de trophées que lorsqu’il gambadait sur les parquets. «Je pense que je resterai dans le basket féminin, sans aucune amertume, car j’ai assouvi ma passion et gagné plus de titres que je n’en aurai gagné en dirigeant des garçons», confie-t-il à Obuzzer.

Aujourd’hui, c’est à Lyon que Valéry Demory compte étoffer son palmarès. Tony Parker lui a en effet confié la mission de diriger Lyon Asvel durant les cinq prochaines saisons et d’en faire, à terme, une équipe dominante en France et en Europe. «J’ai quitté Montpellier parce que je ne voyais pas ce que je pouvais y faire de plus, souligne-t-il. J’ai quand même réfléchi 4 ou 5 jours avant d’accepter la proposition de Tony. Son projet est très intéressant, mais je l’ai prévenu que cela ne se ferait pas en un jour.»

Sur ce que j’ai vu en préparation, une place dans le Top 5 est impossible

Valéry Demory ne promet donc pas la lune pour sa première année à la tête de l’effectif rhodanien. «Sur ce que j’ai vu durant la préparation, une place dans le Top 5 est impossible à aller chercher. Mais mon boulot est de faire en sorte que cela devienne possible dans les mois à venir», déclare celui qui aurait déjà pu porter le maillot d’une équipe lyonnaise il y a une vingtaine d’années. «J’avais été sollicité par Roger Caille, le président de Jet Lyon, je ne sais plus exactement quelle année

En revanche l’Asvel ne lui a jamais fait la cour. «Probablement parce qu’elle a toujours eu de bons meneurs», sourit cette homme discret, qui aime se ressourcer auprès de ses chevaux. Une passion transmise très tôt par sa mère. «Je monte uniquement durant les vacances. J’en ai besoin pour décompresser et sortir du monde du basket.» Un monde dans lequel il n’a pas fini de graviter.

DEMORY VALÉRY

Né le 13 septembre 1963 à Denain

Son parcours comme joueur

1981-1982 : Denain Voltaire

1982-1983 : Stade Français

1983-1987 : Challans

1987-1989 : Cholet

1989-1991 : Limoges CSP

1991-1994 : EB Pau-Orthez

1994-1997 : Cholet

1997-2000 : Evreux

Son palmarès comme joueur

Champion de France 1990 et 1992

Tournoi des As 1990, 1992 et 1993

MVP du championnat espoirs 1983 et 1985

86 sélections et 444 points inscrits en équipe de France, de 1982 à 1991.

Son parcours comme coach

2000-2001 : Mourenx puis Evreux

2001-2007 : Mourenx

2007-2017 : Lattes Montpellier

2017-2018 : Lyon Asvel

Son palmarès comme coach

Champion de France 2014 et 2016

Coupe de France 2011, 2013, 2015 et 2016

Match des champions 2016

Elu coach de l’année en 2011

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *