Pau-Lacq-Orthez/Asvel, une rivalité en cinq chiffres

Bandja Sy Pau-Lacq-Orthez-Asvel

Bandja Sy (crédit : LNB / IS / Bellenger)

Quelques données afin de bien aborder le nouvel épisode du duel entre les deux clubs…

0

Le nombre de défaite subies face à Pau-Lacq-Orthez par J.D. Jackson depuis qu’il dirige l’Asvel. Arrivé à Villeurbanne en décembre 2014, le coach franco-canadien a remporté les cinq dernières confrontations entre les deux clubs. Nordine Ghrib (3 v – 0 d) et Vincent Collet (2 v – 0 d) présentent également un bilan immaculé, mais en ayant dirigé moins de rencontre que J.D. Jackson. A l’inverse, Olivier Veyrat (0 v – 1 d), Jean-Paul Rebatet (0 v – 2 d) et Claude Bergeaud (0 v – 3 d) n’ont jamais réussi à battre le club béarnais lorsqu’ils étaient à la tête de l’effectif rhodanien.

6

La plus longue série de victoires obtenues par les deux clubs au cours de leurs confrontations. Le club béarnais l’a signée entre le 8 mai 2005 et le 26 octobre 2007, tandis que la série de l’Asvel est toujours en cours. Invaincus depuis le 12 octobre 2013 et leur revers à Pau (89-77 après prolongation), les Villeurbannais ont donc l’occasion de s’emparer seuls du record, en cas de septième succès ce samedi.

26

Le nombre de joueurs à avoir évolué dans les deux clubs. Bandja Sy est le dernier en date, lui qui a rejoint l’Asvel à l’intersaison après avoir porté le maillot de Pau-Lacq-Orthez, il y a trois ans. Il succède, par ordre chronologique, à Alain Larrouquis, Daniel Haquet, Corey Crowder, Ronnie Smith, Jean-Gaël Percevaut, Moustapha Sonko, Art Long, Vasco Evtimov, Thierry Gadou, Robert Gulyas, Kyle Hill, Jonathan Aka, Davor Marcelic, Sacha Giffa, Mehdi Labeyrie, Vincent Masingue, Laurent Foirest, Jeff Varem, Alain Digbeu, Nouha Diakité, Laurent Sciarra, Hervé Touré, Georgi Joseph, Michael Thompson et Ahmad Nivins. Daniel Haquet, Kyle Hill et Laurent Foirest ont la particularité d’avoir été sacrés champions de France avec les deux clubs. Pour sa part, Claude Bergeaud a entraîné les deux formations, tandis que Jacques Monclar a joué à l’Asvel avant de diriger Pau-Orthez.

44

L’écart de points le plus important lors d’un match entre les deux formations. Il est à l’actif de l’Asvel qui avait concassé Pau-Lacq-Orthez sur ses terres, le 26 octobre 2007 (60-104), mettant ainsi fin à une série de six revers consécutifs concédés face à son rival historique.

113

Le nombre de duels entre les deux clubs, toutes compétitions confondues, depuis le premier remporté à domicile par l’Asvel, le 5 janvier 1974 (112-72). Le bilan est légèrement à l’avantage du club villeurbannais, qui a inversé la tendance en remportant douze des quatorze dernières confrontations (56 victoires, 2 nuls et 55 défaites). En revanche, il est encore favorable aux Béarnais en phase régulière du Championnat (41 victoires, 2 nuls et 39 défaites).

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *