Premier déplacement européen pour Malédon et Briki

Briki et Malédon

Sofiane Briki et Théo Malédon (crédit: Obuzzer)

Les deux espoirs villeurbannais devraient profiter des absences de Nicolas Lang et DeMarcus Nelson pour accompagner le groupe pro en Turquie, où l’Asvel sera opposée ce mercredi à Tofas Bursa…

Ils ont déjà goûté durant quelques minutes au parfum de l’EuroCup sur le parquet de l’Astroballe. C’était il y a douze jours, lors du festival offensif réalisé par l’Asvel devant Ulm (108-77). Théo Malédon (16 ans) et Sofiane Briki (18 ans) étaient également présents sur le banc une semaine plus tard, pour la réception du Zenith Saint-Petersbourg (88-85). Mais ils n’étaient en revanche pas du déplacement à Trente (Italie) le 11 octobre, pour le coup d’envoi de la compétition (défaite 75-85).

Les deux espoirs du club peuvent commencer à préparer leurs valises et leurs passeports, puisque J.D. Jackson a prévu de les incorporer dans le groupe qui s’envolera ce mardi en Turquie, où la «Green Team» défiera le lendemain Tofas Bursa. Le coach villeurbannais l’a annoncé samedi à l’issue de la victoire remportée devant Châlons-Reims (93-80), un match au cours duquel les deux gamins ont obtenu un peu de temps de jeu (7 minutes pour Malédon, 2 pour Briki), en raison des absences de Nicolas Lang et DeMarcus Nelson.

Nous allons privilégier leur exposition avec le secteur pro

«Théo a bien saisi sa chance ce soir [samedi], a apprécié J.D. Jackson. Lui et Sofiane sont dominants en Espoirs [17,1 points de moyenne pour le premier, 18,7 pour le second]. Nous allons privilégier leur exposition avec le secteur pro», a-t-il ajouté. Car tout porte à croire que Lang et Nelson ne devraient pas effectuer leurs retours dans l’immédiat.

C’est une certitude pour Nicolas Lang, qui souffre toujours de son épaule gauche (entorse). «Ça va prendre un peu plus de temps que prévu pour qu’il se rétablisse. Sauf miracle, il sera également absent pour le déplacement à Antibes», a indiqué J.D. Jackson.

Ce dernier conserve néanmoins l’espoir de pouvoir aligner DeMarcus Nelson en Turquie, si l’arrière américain est rentré à temps des Etats-Unis, où il a assisté aux obsèques de sa grand-mère. «Dans le pire des cas, il sera présent avec nous à Antibes», a affirmé le franco-canadien.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *