Vidéos: Quand Walter Hodge enflammait les parquets polonais

Walter Hodge

Walter Hodge sous le maillot de Zielona Gora (crédit : plk.pl)

Pour son sixième match de Champions League, l’Asvel se déplace en Pologne où son meneur de jeu s’est révélé…

Après les Lettons de Ventspils et avant les Turcs d’Usak, l’Asvel est opposée ce mardi à un nouvel adversaire inédit: Rosa Radom. Ce club polonais fondé en 2003, qui ne comptabilise que dix-sept matchs européen dont cinq cette saison, n’est pas inconnu à Walter Hodge. Le meneur de jeu portoricain l’a en effet affronté à deux reprises, en 2012-2013, lors de sa troisième et dernière saison à Zielona Gora.

Chaque club s’impose sur le parquet adverse (110-92 à l’aller pour Gora et 100-96 au retour pour Radom), mais c’est celui de Walter Hodge qui décroche le pompon en fin de saison, en étant sacré champion de Pologne pour la première fois de son histoire. Un souvenir impérissable pour l’ancien double champion NCAA avec Florida (2006 et 2007). «Quand je suis arrivé à Gora, j’avais déclaré dans une interview que je voulais gagner le titre, alors que l’équipe venait juste de monter en première division. Et trois ans plus tard, nous l’avons remporté», rappelait-il, le mois dernier, dans un entretien accordé à eurobasket.com.

Multiples distinctions

En s’attachant les services d’un joueur qui n’avait encore jamais mis les pieds en Europe, Zielona Gora avait fait un pari audacieux. Celui-ci fut couronné de succès. Durant trois ans, Walter Hodge a dominé la ligue polonaise, au point d’être élu MVP de la saison régulière en 2012 et en 2013, mais aussi du All-Star Game 2013, un événement auquel il a été convié chaque saison.

C’est également en Pologne que le gaucher portoricain a signé le plus gros carton de sa carrière : 35 points inscrits sur le parquet de Turow Zgorzelec (84-99), le 1er décembre 2012. Une performance assortie de 6 rebonds, 8 passes et 3 interceptions, pour une évaluation de 41 !

Son maillot a été retiré

Zielona Gora a été un formidable tremplin pour Walter Hodge, qui a ensuite évolué dans des formations plus huppées: Vitoria (Espagne), Zenit Saint-Petersburg (Russie) et Cantu (Italie). Au moment de son départ, en juin 2013, les dirigeants du club polonais ont décidé de retirer son maillot, ce qu’ils n’avaient fait pour aucun autre joueur. «Quand ils m’en ont parlé, j’ai cru que c’était une plaisanterie. Mais ils l’ont vraiment fait. C’est une grande réussite pour moi.»

Nul doute qu’il aura également à coeur de réussir son retour dans le pays de ses premiers exploits, afin de maintenir l’Asvel sur la voie de la qualification pour la deuxième phase de la Champions League.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *